osteopathie viscérale

Soyez libérés de votre stress et augmentez votre énergie grâce à l’ostéopathie viscérale.

«  J’ai la rate qui s’dilate,  J’ai le foie qu’est pas droit,  J’ai le ventre qui se rentre, J’ai l’pylore qui s’colore, J’ai l’gésier anémié, L’estomac, bien trop bas, Et les côtes bien trop hautes.

J’ai les hanches Qui s’démanchent L’épigastre Qui s’encastre L’abdomen Qui s’démène J’ai l’thorax Qui s’désaxe La poitrine Qui s’débine Les épaules Qui se frôlent J’ai les reins Bien trop fins
Les boyaux Bien trop gros J’ai l’sternum Qui s’dégomme Et l’sacrum C’est tout comme

 J’ai l’nombril Tout en vrille Et l’coccyx Qui s’dévisse  » Ah ! bon Dieu ! qu’c’est embêtant

D’être toujours patraque, Ah ! bon Dieu ! qu’c’est embêtant Je n’suis pas bien portant.

  • Si votre vie ressemble à ce refrain de la chanson du troupier, Gaston Ouvrard, «  Je ne suis pas bien portant  »
  • Si cela fait plus de 6 mois que tous les jours vous pourriez chanter ou plutôt que vous déchantez dès votre réveil avec l’envie de réciter cette litanie de maux  ;
  • Si vos douleurs sont accompagnées de nausées, migraines, fatigue, jambes lourdes, problèmes de transit, flatulences, maux de dos…
  • Si après examen médical auprès de votre généraliste ou même d’un spécialiste, il s’avère que vos maux de ventre ne sont pas d’origines organiques  (infection, obstruction, inflammation etc.) et ne nécessitent pas absolument de prise en charge médicale ou chirurgicale  ;
  • Si les antalgiques et pansements gastriques ne vous soulagent pas.

Ne soyez pas désespéré…L’ostéopathie viscérale sera certainement une solution qui vous sera d’une grande utilité pour un retour à une vie normale libérée du stress. Les viscères étant une zone de «  choix  » pour exprimer tout ce qui ne va pas, s’en occuper devrait vous libérer d’un gros poids. Dites adieux aux boules et nœuds dans le ventre et aux rengaines plaintives qui en découlent  !

C’est quoi l’ostéopathie viscérale  ?

N’imaginez pas qu’il s’agisse d’une façon gore de pratiquer l’ostéopathie ou d’un scenario dégoulinant d’hémoglobine. Si l’abord viscéral est relativement récent dans l’art global qu’est l’ostéopathie, Cette forme de thérapie n’est pas une invention récente car certains guérisseurs, il y de cela plusieurs millénaires notamment en Inde et en Chine pratiquaient des soins destinés à agir sur les viscères pour soulager leurs congénères.

ostéopathie viscérale, ventre, Hara, champ de Cinabre
Crédit Photo, Pixabay. Bouddha, ventre, Hara, champ de Cinabre

Notons que le massage du ventre était pratiqué dans le An Mo en Chine sous la dynastie de Tang (618-907 après J.-C). A cette époque le Dr Wang Tao décrit dans son livre l’utilisation du An Mo pour guérir les douleurs d’estomac  : «  Frottez vos mains pour les réchauffer et utilisez-les pour masser l’estomac etc.  ». «  Massage QIGONG  ; Le massage énergétique chinois, page 50  ; Dr Yang Jwing-Ming ».

En France, les guérisseurs ont souvent pris en considération le système digestif notamment les magnétiseurs. Dans son excellente collection «  Thérapeutique Magnétique   Tome 1 à la page 117», Hector Durville écrit  : Laissant à nu la région abdominale, pratiquer, pendant 5 à 10 minutes, un pétrissage très léger de la masse intestinale, dans le but de provoquer des actions réflexes  ; puis des frictions et des malaxations, pendant le même temps  . Placé à droite du malade, appliquer la main droite à plat sur l’abdomen, presser légèrement et exécuter, en entraînant la peau avec la main, des mouvements circulaires dans le sens du colon. Très énergique contre les constipations rebelles, ce procédé a pour but de faire masser  , au cours de leur déplacement, les unes par les autres, les différentes portions de l’intestin  ». 

Dans son principe général, l’ostéopathie et l’ostéopathe considèrent le patient dans son ensemble. L’ostéopathie dans son principe holistique est une et indivisible par conséquent, l’approche ostéopathie viscérale sera combinée avec d’autres si cela se justifie et vice-versa..

Le corps est un tout et pour le soulager de ses maux, il convient de prendre en compte aussi bien ses besoins émotionnels que physiques. C’est pourquoi dans une prise en charge viscérale, l’ostéopathe va s’intéresser non seulement à votre sphère viscérale (organes thoraciques et digestifs) mais aussi aux relations existants entre tous vos différents organes et en tenant compte de votre psychisme  : ne dit-on pas que le ventre est le second cerveau  ?

 

En agissant sur votre sphère viscérale, l’ostéopathie va résoudre différents dysfonctionnements (maux de dos, stress …) et vous permettre de retrouver votre équilibre et une pleine harmonie.

 

Crédit Photo, Pixabay. Bouddha, ventre, Hara, champ de Cinabre

Que se passe-t-il dans votre corps  ?

Les différents organes (viscères) présents dans le ventre (foie, estomac, cœur, intestins, reins, vessie) sont étroitement liés à la colonne vertébrale mais aussi à un muscle primordial dans le processus de respiration  ; le diaphragme thoracique. Mis à rude épreuve lors de chocs émotionnels et d’anxiété, le diaphragme ne jouera plus l’entièreté de son rôle au niveau de  différents organes se trouvant à proximité (foie, estomac…). Les organes vont alors accumuler des tensions, être moins libres de se mouvoir et de fonctionner normalement. Ce phénomène va tout de suite provoquer des dérangements, va chambouler le système nerveux et nuire au bon fonctionnement interne. Le cerveau peut, lui aussi interagir sur vos viscères et créer des tensions physiologiques ou émotionnelles. En clair, vous ne vous sentez pas bien physiquement et émotionnellement. Tout se mélange et votre corps ressemble à un cocktail explosif qu’il va falloir désamorcer.  Et c’est là que votre ostéopathe va faire son travail d’orfèvre et de «  démineur  » pour trouver comment effacer ces mauvaises tensions.

Le langage des mains :

L’ostéopathe est un travailleur manuel qui mène une enquête avec ses mains.  En effectuant de légères pressions, vibrations sur le corps de son patient, il va être capable d’observer, d’écouter, de ressentir. Puisqu’elles sont en contact direct avec le corps, les mains vont être un outil de diagnostic mais aussi de soin. Tout en douceur, l’ostéopathe oeuvrant dans une approche viscérale va palper certaines parties du corps et en même temps évacuer les tensions qui s’y sont nouées. Pour les chatouilleux, pas de panique, l’examen de palpation est fait avec tant de délicatesse qu’il sera bien plus que tolérable puisqu’il va de suite engendrer du bien-être, de la relaxation. Vous avez même le droit de sourire  si cela occasionne des chatouillements !

La force du toucher  :

Par un simple toucher indolore, l’ostéopathe va être capable de mettre en évidence les fameux nœuds (bon, eux se font sentir, hein  !  ) que vous ressentiez et qui correspondent parfois à un blocage de certains tissus. Il va ressentir votre taux de stress en «  écoutant manuellement  » votre respiration. Grâce à sa perspicacité aussi précise que celle de Sherlock Holmes, les traumatismes émotionnels ou physiques que vous avez subis ne lui échapperont pas tels des indices utiles à la résolution d’une enquête.  Attention, cela ne veut pas dire qu’il va d’un seul geste de la main savoir tout de vous, et vous mettre à nu, mais il va pouvoir interpréter les blocages, qu’il ressent, pour ensuite œuvrer à leur élimination.

Connaître vos habitudes de vie  :

Il est possible que pendant la séance d’ostéopathie viscérale et d’ostéopathie en général, le praticien cherche à étayer les remarques issues de l’examen clinique de votre corps en se renseignant sur votre vie. Ne soyez pas réticent à répondre à ses questions car il ne s’agit pas d’entrer dans votre vie privée, «  l’ostéopathe ne juge pas il écoute activement  » mais de s’interroger sur l’impact de votre vie professionnelle, personnelle, de vos habitudes alimentaires, de votre stress pour mettre en évidence des causes possibles aux symptômes ressentis et aux «  nœuds  » palpés.

Vers une harmonie et un nouvel équilibre  :

Le patient va très vite ressentir le bien-être apporté par une séance d’ostéopathie viscérale. Les organes viscéraux vont être libérés de leurs mauvaises contraintes, entrainant ainsi une libération des spasmes. Il aura tendance à être plus serein, plus calme pendant le soin, mais aussi après lorsqu’il devra affronter sa vie de tous les jours. C’est un peu comme si chaque séance vous permettait de renouer avec vos émotions en vous redonnant du punch et de l’énergie pour assumer votre vie quotidienne. Le transit intestinal revient tout doucement à la normale, les reflux gastriques et nausées se dissipent…Le système nerveux ayant retrouvé un fonctionnement plus fluide  ; le patient est libéré de ses angoisses. Ses troubles du sommeil, l’oppression, diminuent voire disparaissent et la gestion du stress est améliorée.

En n’se faisant plus d’là bile Il pourra faire sien un nouveau refrain  en affrontant les épreuves plus facilement et sans stress :  «  Tout va très bien Madame la Marquise  ».