ostéopathie bébé

ostéopathie bébé
Crédit Photo Pixabay

Par stephan [Public domain]

Emmener bébé chez l’ostéopathe pour lui faire du bien et l’aider dans son développement jusqu’à ce qu’il soit adolescent: et plus …

 

Vous êtes ravie, votre petit bout de chou va fêter son troisième «  moisiversaire  ». C’est-à-dire que cela fait 3 mois que vous pouvez le câliner et le serrer dans vos bras. Votre accouchement n’a pas été de tout repos et il a certainement été un peu traumatisant pour votre bébé, mais c’est oublié. A l’occasion de ces 3 mois de présence dans votre foyer, vous avez décidé de faire une fête et de rassembler autour de vous, votre famille et vos amis pour vous réjouir ensemble. Cela vous fera le plus grand bien car les coliques du petit vous fatiguent parfois. Ce n’est pas un mariage, mais vous n’avez pas quand même pas lésiné sur les moyens.  Sur les 100 invitations envoyées, 65 personnes ont répondu présentes. Elles sont là dans votre salon flambant propre et tout décoré de guirlandes, de fanions et de biberons remplis de dragées. Taty Yolande, Papy Georges, Tonton Gaston et une ribambelle de cousins et cousine, plus une foule d’amis qui n’ont pas pu vous visiter à la clinique s’impatientent de voir votre merveille. Vous êtes fière de le présenter dans sa belle tenue achetée pour l’occasion.

Crédit Photo Pixabay

Tous les yeux se tournent vers votre poupon et vous gonflez le torse, pleine de félicité mêlée d’orgueil que vous êtes. Votre petit chéri n’a même pas peur de tous ces inconnus qui s’exclament  :

«  Oh qu’il est beau  », «  Tout le portrait craché de son arrière-grand père  », «  qu’il a de grands yeux expressifs  », «  mais qu’est- qu’il a  ? Il a la tête aplatie ?  »

Mais qui a osé dire ça  ? A tous les coups, il s’agit de votre Tante Gertrude, cette vieille chouette qui fait fuir les miroirs. Mais pour qui se prend-t-elle  ? Cette fois ci, c’est la colère qui gonfle votre torse, vous retenez avec difficultés vos larmes. Heureusement que votre chère marraine (la bonne fée  de Cendrillon ?), s’est approchée de vous pour vous rassurer et vous dire que, « quelques séances chez un ostéopathe ( avec l’accord de votre pédiatre ou médecin de famille si BB n’a pas encore fêté ses six mois révolus  !) pourront tout rétablir ». Elle en connait justement un et vous conseille de prendre rendez-vous avec lui.  Vous avez le Feu vert médical donc vous êtes bien décidée à y aller mais vous vous posez certaines questions.

Est-ce douloureux  ?

Rassurez-vous lors de sa prise en charge de votre bébé, l’ostéopathe aura des gestes doux et précautionneux. Il n’est pas question de le retourner comme une crêpe et lui faire subir un examen douloureux qui le traumatiserait. La palpation de corps de l’enfant sera toute en douceur afin de gagner la confiance de l’enfant (et des parents  !) et de ne pas créer de tensions supplémentaires. Le but de la prise en charge ostéopathique d’un bébé est de le soulager et de lui faire du bien, d’où l’importance d’adopter des gestes pleins de retenue et de délicatesse. Les techniques mises en place seront des mobilisations douces des viscères et des articulations. Pour le crâne, les mouvements sont quasiment imperceptibles et néanmoins efficaces, c’est très réceptif, un bébé.

Pour quelles raisons consulter un ostéopathe spécialisé en ostéopathie pédiatrique  ?

Cela peut être, comme votre chère marraine vous l’a dit pour des soucis de «  crâne plat  » liés à la position d’endormissement de l’enfant, à une venue tulmutueuse dans ce monde  : La naissance, ce n’est pas toujours un long fleuve tranquille  ! Depuis le fameux incident avec Tante Gertrude, vous avez un peu titillé google et trouvé que le terme médical pour nommer cette déformation du crâne de votre petit prince s’appelle la plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle. Mais le domaine d’action de l’ostéopathie pédiatrique est très large et ne s’arrête pas à ce seul souci. L’ostéopathe sera capable d’aider les bébés dans des «  affections  » et problèmes qui peuvent aller des ratés dans l’allaitement des nouveau-nés, aux problèmes ORL en passant par les coliques du nourrisson, l’orthopédie, les troubles de l’attention etc…

Comment se passe une séance  ?

Afin de mieux cibler les besoins de bébé, l’ostéopathe va être amené à poser quelques questions sur votre enfant, la grossesse et la naissance, sur ses habitudes vie, son sommeil etc… Il ne s’agit pas d’un interrogatoire musclé, mais plutôt de s’imprégner du contexte familial de l’enfant pour mieux le soigner. C’est aussi un moyen de mettre en place un dialogue avec les parents et de créer un climat de confiance.  Pour l’ostéopathe, les parents font partie du processus de soin de l’enfant. Il est donc important de connaître les habitudes familiales afin de pouvoir au fil de la prise en charge, conseiller, accompagner les parents pour que leur enfant grandisse dans les meilleures conditions. Il pourra même vous aider dans le «  nursing  » en vous donnant des astuces pratiques pour que le bénéfice des séances continue à la maison  !

Après ce dialogue avec la famille, l’ostéopathe va réaliser un minutieux examen clinique de bébé. Il s’agit pour lui d’examiner son crâne, sa mobilité, sa posture, son système nerveux, gastro-intestinal, respiratoire, cardiovasculaire et musculo-squelettique afin de déterminer quel sera le protocole à suivre et les mobilisations qu’il devra mettre en œuvre. Très attentif au rythme et aux besoins physiologiques des nouveau-nés, l’ostéopathe fera tout pour que la séance ne dépasse pas 30 minutes en moyenne.

Est-ce que ça déforme  ?

Pas d’inquiétude, l’ostéopathe ne va pas transformer votre enfant en pâte à modeler et le tordre dans tous les sens. Les palpations et mobilisations seront toujours exercées avec douceur afin de ne pas créer de «  traumatismes  » ou de lésions. Le traitement ostéopathique est manuel et les jeunes patients ne seront ni secoués, ni traités comme des pantins. Par la douceur, l’ostéopathe mettra en action ses compétences et ses connaissances particulières et pointues pour soulager, guérir et accompagner l’enfant dans sa croissance.

ostéopathie bb
Crédit Photo Pixabay

Qui dit douceur ne dit pas absence de puissance. Les méthodes utilisées sont  toujours très douces, mais néanmoins puissantes et efficaces. Jamais elles n’entraveront la croissance physique de l’enfant pris en charge. Les effets secondaires sont rares et habituellement le traitement est une expérience agréable pour l’enfant (et la maman qui est bien inquiète  !). L’enfant sent le respect de son corps et les effets positifs du traitement. Souvent, dès le lendemain d’une séance, les bénéfices sur sa santé peuvent déjà être remarqués.

Est-ce que le suivi est long  ?

La durée du suivi dépend de la raison ou «  pathologie  » qui vous a poussé à consulter un ostéopathe. Dans le cas de plagiocéphalie, en suivant les conseils et astuces que l’ostéopathe ne manquera pas de vous donner, il est possible que vous n’ayez besoin que de 1 à 3 séances espacées de quelques semaines à 1 mois pour clouer le bec à Tante Gertrude. Selon le besoin, le nombre de séances peut être plus important mais jamais exagéré. On envisagera éventuellement un suivi pour évaluer l’enfant et l’aider dans son développement. Tante Gertrude n’était pas au courant mais, le p’tit gars de 15 ans l’ostéo l’a soigné depuis… Ben, ça fait un bail en fait il avait … quelques mois  !

Et après  ?

Vous voilà rassurée, pour son 6ème «  moisiversaire  », votre petit bouchon n’aura pas à subir les remontrances de Tante Gertrude. Le voilà parti pour de nouvelles aventures. Il va apprendre à ramper, à marcher à courir, à parler puis ce sera l’école maternelle et le bac  !

 

ostéopathie bébé
Crédit Photo Pixabay

Même dans ce genre de progrès et de développement, une visite régulière chez un ostéopathe peut s’avérer utile. Il ne s’agira pas de traiter une pathologie, mais de s’assurer que l’enfant grandit en bonne santé. Des séances régulières pourront servir à supprimer des tensions inutiles, améliorer les fonctions et donc diminuer le risque de maladies et éviter des problèmes de développement des compétences motrices. Certains petits bobos infantiles  peuvent être soignés grâce à une séance d’ostéopathie  :  maladies de la gorge, du nez et de la gorge, mal de dos, constipation, diarrhée, problèmes de propreté, difficultés d’apprentissage et de concentration.

Pour le prochain «  moisiversaire  », n’envoyez que 100 – 1 invitations  

« toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite. «